Les modes et les problèmes d’intégration du christianisme dans la culture chinoise - 中欧社会论坛 - China Europa Forum

Les modes et les problèmes d’intégration du christianisme dans la culture chinoise

Auteurs : TANG Yi

Extrait de «  《Les modes d’intégration du christianisme dans la culture chinoise》publié dans Shejie zongjiao yanjiu (《Recherches sur les religions mondiales》) N°2, 1999 »

L’enracinement d’un système conceptuel étranger dans la culture locale est un processus d’adaptation sémantique. Le système étranger n’aura une valeur culturelle compréhensible, acceptable et vivante dans la langue locale que lorsque des prémisses sémantiques communes seront établies entre le système conceptuel étranger et l’environnement linguistique local. L’introduction du bouddhisme en Chine en est un exemple. Sur la base de cette prémisse commune, cet article propose un modèle théorique composé de trois étapes: l’adoption sémantique, la conciliation des idées et l’accomplissement des valeurs, pour expliquer l’intégration imparfaite du christianisme dans l’environnement linguistique chinois.

L’adoption sémantique est la traduction au sens général, qui comprend la traduction classique et les oeuvres théologiques et ecclésiastiques rédigées en chinois. La clé de ce genre de traduction réside dans la préservation du sens original en utilisant les ressources linguistiques du chinois, afin de faciliter la propagation des préceptes. La conciliation des idées consiste à concilier sur la forme des concepts qui sont logiquement contradictoires ou différents voire opposés au niveau des valeurs, sans chercher à obtenir uneune prémisse théorique unifiée pour résoudre la contradiction des logiques ou la divergence des valeurs. L’accomplissement des valeurs désigne l’interprétation de la culture chinoise par l’esprit chrétien, qui donne à la culture chinoise un sens nouveau sans précédent.

Malgré les efforts déployés depuis longtemps, ces trois formes d’intégration n’ont pas complètement réussi, en raison du manque de points communs entre le système conceptuel étranger et les valeurs fondamentales de l’environnement linguistique local (conception du monde, philosophie de la vie) durant le processus d’adoption sémantique. Si le christianisme veut s’enraciner dans la culture chinoise, les points-clés suivants restent à discuter: a. Les problèmes idéologiques; b. Les problèmes scientifiques; c. Les problèmes éthiques; d. Les problèmes esthétiques.

En résumé, bien que la culture chinoise, de par sa nature, assimile difficilement les cultures étrangères, sur le plan des principes, elle ne repousse aucune fusion avec les autres cultures. Par ailleurs, le christianisme peut jouer un rôle de catalyseur du développement de la culture chinoise juste grâce à sa spécificité de culture étrangère.

Traductions de la page :