S32a Rôle et responsabilité des chefs des PME confrontés à la mondialisation - 中欧社会论坛 - China Europa Forum

S32a Rôle et responsabilité des chefs des PME confrontés à la mondialisation

Print this article

Documents

- Document de préparation des ateliers - rencontre de Paris, juillet 2009

- Catalogue du China-Europa Forum

    Présentation de l’atelier

    Proposition Chinoise

    Depuis le début des années 40, les PME se sont développés à une vitesse fulgurante et elles ont pris une importance indéniable. Depuis la crise économique qui a frappé le monde occidental en 73-75, les Etats-Unis, le Japon et l’Europe de l’Ouest ont connu une montée inexorable des PME. Les gouvernements n’ont pas tardé à se rendre compte de l’intérêt des PME à de nombreux égards, entre autres pour l’emploi et l’innovation technologique. Ils ont donc cherché à modifier leur paysage industriel en adoptant des mesures favorables aux PME comme la création d’une législation protectrice, la mise en place d’une gestion adaptée, un soutien financier, un régime fiscal privilégié ou encore par l’aide à l’innovation. Ils ont dans le même temps cherché à mobiliser la société pour offrir un ensemble complet de services aux PME.

    En Chine, bien que l’émergence des PME ait été relativement tardive, leur part dans l’économie nationale occupe une place croissante. Depuis la politique de réforme et d’ouverture qui a commencé il y a maintenant 30 ans, l’économie chinoise a connu de profonds changements : elle a mis en place une économie de marché, les entreprises d’État se sont retirées de la concurrence ouvrant ainsi une brèche pour les entreprises privées et les entreprises étrangères sur des marchés auparavant monopolistiques. Grâce au mouvement guotui minjin (l’État laisse la place à l’initiative privée) des PME dynamiques ont rapidement fait leur apparition, permettant de créer de l’emploi et de soutenir le développement économique local. Les PME ont réussi à se mesurer aux grandes entreprises sur des marchés concurrentiels en formant des groupes d’entreprises spécialisées et compétitives. Dans le même temps, les chambres de commerce ont fait leur apparition dans les zones côtières et sont devenues de plus en plus actives et efficaces.

    L’état d’esprit innovant des PME ainsi que leur statut économique a favorisé l’émergence d’un nouveau système de valeur. Elles permettent au dynamisme de la société de s’exprimer pleinement et donnent à l’économie et à la société une plus grande liberté de choix et d’innovation. Ainsi, leur développement est intimement lié au développement socio-économique du pays.

    Comment protéger et valoriser les forces vives que constituent les PME ? Comment les différentes politiques industrielles issues de différentes cultures peuvent créer un environnement favorable aux PME ? Comment améliorer l’autonomie des nouveaux entrepreneurs de PME ?

    Comment, dans des contextes géographiques et culturels différents, évoluent les sociétés où les PME se développent ? Comment permettent-elles l’amélioration des systèmes de protection sociale ? Comment les entrepreneurs de PME, en tant que groupe social, promeuvent la démocratie locale et le développement de la société urbaine, augmentent le capital social et participent à la mise en place de mode de gouvernance au niveau local ? Enfin comment contribuent-ils à la dynamique de la société d’un point de vue économique, politique et culturel ?

    Liste des thèmes en discussion

    1. La situation des PME dans la crise financière actuelle et les moyens de les soutenir.

    2. PME et l’innovation locale, les relations entre PME et dynamiques sociales.

    3. Les femmes chef d’entreprise. Dans un environnement économique où plus de la moitié des acteurs sont des femmes, nous devons changer la façon dont la femme est perçue dans le monde des affaires.

    4. Les stratégies de développement des PME dans le commerce mondial et les négociations sur les investissements.

    5. PME et développement rural, les nouvelles formes de relation.

    6. La responsabilité sociale des entreprises et l’élargissement du concept d’équité.

    Qui sommes-nous ?

    Cheville ouvrière chinoise:Xin Wang,Directeur du Centre d’Observation Economique,xinwang@eeo.com.cn

    Cheville ouvrière européenne :Madi Sharma, Fondatrice du Madi Group,original.madi@tiscali.co.uk

    Médiateur :Jin Rui,Université de Nankai,cooljinrui@163.com

    JPEG - 41.4 ko
    JPEG - 49.5 ko